Overblog
Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
26 janvier 2015 1 26 /01 /janvier /2015 19:03

 

 

         Comme beaucoup d'internautes d'OB j'ai pris la décision de changer de plateforme dans les prochains jours !

 

 

          Vous pourrez me retrouver en cliquant sur le lien suivant : 

                                  link

 

                  ou en recopiant l'adresse suivante :

          http://tifet-hatsouti.eklablog.com 

 

20141122_173634.JPG

      " Work in progress "

 


                          J'espère vous retrouver sur mon nouveau blog qui est encore en construction  !

 

                          A bientôt !

Published by tifet
commenter cet article
5 mars 2010 5 05 /03 /mars /2010 18:00
Published by tifet
commenter cet article
21 mars 2009 6 21 /03 /mars /2009 14:12

Voici une charmante jeune femme portant un vase d'une main et un bouquet de nénuphars dans l'autre main.Elle dissimule habilement une boîte pour le maquillage, c'est une cuiller à fard, datant de la XVIIIè-XIXè dynastie, vers 1300 av J.C, l'original est en bois de caroubier et couvercle en bois de tamaris, moi je l'ai fabriquée en plâtre et patinée avec des pigments naturels, puis incrustée dans un mur de ma maison.

Sa provenance exacte est inconnue. Comme nombre d'objets vendus par les marchands d'antiquités et acquises autrefois par les collectionneurs ou par les musées, l'origine n'était pas communiquée, simplement parce que la découverte s'était faite dans l'illégalité. En revanche, nous savons qu'elle a été achetée à Thèbes, et il est certain qu'elle provient d'une tombe.

 Quel corps mince et gracile ! une boucle d'oreille, un collier et une ceinture forment à la fois son vêtement et sa parure.Un bandeau retient ses lourds cheveux qui se terminent en natte. Les couleurs, savamment distribuées, font ressortir l'éclat de la beauté du visage : noir pour les cheveux, blanc et noir pour les yeux, rouge pour les lèvres, les pieds reposent sur un socle, orné de pétales de fleurs.

La prochaine fois, je vous présenterai la reproduction que j'ai faite de la tombe de RAMOSE. A bientôt .

Published by tifet
commenter cet article
18 mars 2009 3 18 /03 /mars /2009 14:54
                Aujourd'hui je n'ai pas résisté à vous envoyer ces quelques fleurs, pour mettre un peu de couleur et je vous les offre bien volontiers pour éclairer la sinistrose ambiante.


 
Published by tifet
commenter cet article
17 mars 2009 2 17 /03 /mars /2009 11:37
Je vous présente aujourd'hui des musiciennes, celles-ci proviennent de la tombe de Rehmirê à Thèbes, vers 1400 av JC.
Comme Ramosé, je les ai sculptées  dans du béton cellulaire et on a l'impression qu'elles nous jouent un petit air de musique tous les jours !.......



A bientôt !
Published by tifet
commenter cet article
16 mars 2009 1 16 /03 /mars /2009 00:00
Voilà nous sommes revenus de notre voyage de Louxor à Assouan, formidable !...l'accueil de Mohamed déjà à l'aéroport de Louxor, chaleureux, qui ns emmène à Nour el Balad sur la rive ouest, hôtel de charme traditionnel, face à la montagne thébaine, c'est magique ! ....le coucher de soleil....on a l'impression de "sentir Tifet et Hatsouti"...Visite des vallées des rois, des reines, des nobles, tout ça à vélo !....pas de vtt mais de bons vélos solides avec des selles de tracteurs très confortables, pas de contrainte d'heure, on visite Médinet-Habou, une pure merveille ! encore plein de couleurs, on en revient pas que ce temple ne soit pas plus visité, il n'est pas dans les circuits habituels ! tout à côté de l'hôtel c'est le désert, les enfants jouent au foot....en vélo le contact est direct et puis on est fier de ne pas participer à la pollution, avec tous ces cars de touristes, ces bateaux usines sur le nil dont les moteurs ne s'arrêtent jamais !....le midi arrêt ds une petite auberge locale, on mange égyptien, on n'est pas malade....et on repart quand on veut à notre rythme, tous les deux, quel bonheur ! A part les puces qui ns envahissent les 2 premiers jours la nuit, c'est un pur régal. on a pu voir enfin la tombe de Ramosé, que j'ai reproduite dans notre maison sans l'avoir jamais vue ....j'en reste sans voix.....un égyptien à l'intérieur nous entraîne vers un couloir sombre qui semble descendre aux enfers....ça descend raide, pas d'escalier, il me tient gentiment par la main, il fait noir, le plafond est de plus en plus bas....on arrive ds une tombe, un crâne ?.....on remonte vite sans bruit, chut !....ya du monde en haut, faut se cacher, avant de sortir....ouf on a chaud ! Après on prend le train pour Assouan, forkloriques les trains égyptiens....on l'attend quand même 3 heures mais c'est parait-il exceptionnel ! en 1ère classe ça peut aller, les autres ? ils s'apparentent plus à des 10ème classe, dixite un égyptien rencontré sur le quai !  Après une bonne nuit ds un petit hôtel dans le souk d'Assouan, on rencontre Tayeb, notre capitaine de felouque, qui nous embarque pour remonter le nil jusqu'à Kom Ombo. Nous passons la journée sur la felouque, quelle détente !....c'est génial, Tayeb, Marmoud, Ramadam et le cuisinier sont aux petits soins pour nous deux, le soir dîner aux chandelles et ns discutons avec notre captain qui se débrouille en anglais et un petit peu en français. On parle de nos enfants, de notre petit fils Mael qui a 3 mois, il a 2 petits enfants, on échange des photos, c'est très sympa, il ns parle aussi de leurs difficultés de vie trop chère, des prix qui ont beaucoup augmenté, on aborde aussi le problème du mur que les autorités sont en train de construire autour des sites touristiques de Louxor, ils rasent toutes les maisons et les relogent plus loin, ça ne plait pas à tout le monde nous dit-il, ya des gens qui ne veulent pas partir !....Place aux touristes !....c'est un peu ça et nous ça ns dérange et ça nous a choqué quand on a vu le changement depuis 5 ans !  Nuit sur la felouque, nous accostons sur un rivage en pleine campagne, il y a des vaches, des ânes, des chiens aussi, mais la nuit se passe bien dans nos sacs de couchage, bercés par le clapotis de l'eau. Après Kom Ombo, nous leur disons aurevoir, Tayeb nous embrasse, visiblement le courant est passé entre nous et c'est avec regret que nous les quittons pour repartir pour Louxor en convoi accompagné par la police. Gérard monte près du chauffeur et moi derrière, dès les premiers kilomètres, on est effrayé par leur conduite, je me cramponne et je pense aux enfants et aux villageois qui sont sur le bord de la route , dans les villages que nous traversons à plus de 100 km à l'heure ! .....c'est de la folie ! .......j'ai peur ! et ça dure comme ça pendant 2 h 1/2......on arrive creuvé à Louxor, ds un hôtel proche de l'aéroport, trop européanisé à notre goût mais on s'envole le lendemain pour Paris, c'est déjà fini !...Mohamed ns raccompagne à l'aéroport, toujours aussi gentil; il espère que ns reviendrons !....oui sûrement ns y retournerons !.....y a tant de choses à voir encore....... et tant de gens à rencontrer.....   
Published by tifet
commenter cet article
12 mars 2009 4 12 /03 /mars /2009 09:59
Sur la rive ouest de Louxor, à quelques centaines de mètres du Ramasseum, on accède à la tombe de Ramosé un peu au milieu du village de Gournah, cette sépulture représente un des chefs-d'oeuvre de l'art funéraire privé du Nouvel Empire, c'est aussi un monument d'une grande importance historique car Ramosé fut un haut dignitaire, maire de Thèbes et vizir d'Amenhotep III et de son fils et successeur Amenhotep IV-Akhenaton.



Cette fresque, je l'ai réalisée sur un mur de notre salon, en béton cellulaire, par plaque de 60 cm/50 cm, j'ai déjà réalisé chaque décor en traçant au crayon les personnages par un quadrillage, comme le faisaient les peintres de Pharaon, puis j'ai rapporté de l'enduit pour les reliefs puisque c'est un décor intérieur et que seuls les décors extérieurs étaient "en creux" pour mieux ressortir avec la lumière du soleil, je l'ai ensuite recouverte de chaux, elle mesure 1,30 m de haut sur 1 m de large et fait partie d'un ensemble qui fait à peu près 5 m de large sur 6 m de haut. J'ai mis plus de six mois pour finaliser l'ensemble.
La prochaine fois, je vous présenterai un couple de musiciennes, crée comme Ramosé avec du béton cellulaire; A bientôt ! 
Published by tifet
commenter cet article
3 mars 2009 2 03 /03 /mars /2009 17:40
Celui-ci a été fabriqué par Gérard, en os de boeuf ! ....faute de bois d'acacia, comme l'original, il mesure 6,3 cm de haut et 5,6 cm de large; Pour lui donner cette finition patinée, on l'a trempé pendant un certain temps dans du thé vert..... de Chine                                                            Les riches Egyptiens, aussi bien hommes que femmes, consacraient beaucoup de temps à leur hygiène. Très propres, ils faisaient largement usage de leurs salles de douches et autres sanitaires, prenaient grand soin de leurs corps et utilisaient pour leur toilette de nombreux accessoires, comme ce petit peigne. A quoi tient le raffinement ?....... Existe-t-il un meilleur exemple du raffinement des moeurs de l'Egyptien fortuné que les objets de toilette ? Ils présentent une richesse d'invention encore supérieure à celle des bijoux et des meubles. Les animaux, les plantes, motifs qui reviennent le plus souvent, rappellent le profond amour des Egyptiens pour la nature qui les environne, à cette époque.
La prochaine fois je vous présenterai une cuiller à fard en forme de jeune femme.....A bientôt !  
Published by tifet
commenter cet article
25 février 2009 3 25 /02 /février /2009 14:19
Celui-ci- a été fabriqué par Gérard, en plâtre, puis peint, comme le faisaient les artisans de Pharaon, il mesure 19 cm et l'original provient de la XIXème dynastie vers 1275-1250 av J.C. de la tombe de KHABEKHENT


 
Ces petites figurines faisaient partie de l'équipement des tombes de riches. Alors que le Nouvel Empire s'achève dans les troubles, la guerre, la famine, le mort se détache de la vie terrestre qui lui parait beaucoup moins attirante en ces temps d'insécurité. L'équipement de la tombe change, les objets de la vie quotidienne sont abandonnés au profit exclusif du matériel religieux : statues, stèles, papyrus, oushebtis,canopes..................................................................la prochaine fois, je vous parlerai des accessoires de toilette qu'utilisaient les Egyptiens sous la XVIIIème dynastie et je vous présenterai un peigne réalisé en os ! faute de bois d'acacia.
Published by tifet
commenter cet article
20 février 2009 5 20 /02 /février /2009 08:54
Que cache ce paisible volatile sous son beau plumage blanc ? Une parcelle de divinité. La statue de l'ibis représente en effet un animal sacré; Quand les dieux séjournent sur terre, ils habitent leurs statues, mais ils s'incarnent aussi dans des animaux. L'ibis est l'animal sacré du dieu THOT, de même que le babouin. Mais c'est l'ibis qui prête sa tête au dieu quand il apparaît avec un corps d'homme, ce qui est le cas le plus fréquent.

IVe-IIIe siècle av. J.C. bois, plâtre, bronze et verre, hauteur: 29 cm, longueur : 47 cm. L'oiseau, posé sur un socle, est au repos, pattes repliées; Son corps, en bois stuqué, est peint en blanc pour imiter le plumage; Nous, nous l'avons fait en encalyptus.....Sur les peintures et les reliefs, l'ibis est souvent représenté en compagnie des autres habitants des marais : canards, hérons, poissons...Mais ses effigies les plus fréquentes sont de loin les statues de toutes tailles, en bois, ou en bronze, les amulettes en faïence...elles se multiplient à la Basse Epoque (525-332 av. J.C) et à l'époque ptolémaïque (332-30 av. J.C) quand le culte des animaux sacrés connaît un essor formidable.

Les ibis, si caractéristiques de l'Egypte antique, ont déserté l'Egypte moderne au siècle dernier quand ont commencé à disparaître les marécages des bords du Nil. Pour en rencontrer, il faut maintenant aller au Soudan ou en Bretagne ! chez nous, ici dans les Côtes d'Armor, près du Cap Frehel !......surprenant non
  
Published by tifet
commenter cet article